matériel pédagogique autisme

Matériel pédagogique autisme : le pictogramme autisme sous la forme de planning individuel

Pour allier autisme et apprentissage dans des conditions optimales, le choix des outils est très important.Matériel pédagogique autisme parfaitement adapté, le principe du pictogramme autisme va permettre à la personne de se repérer dans le temps et l’espace, d’anticiper les crises ou les situations d’angoisse, de gagner en autonomie et faciliter la compréhension. C’est pourquoi nous avons créé des supports visuels variés permettant de répondre à un maximum de besoins et faciliter le quotidien. Aujourd’hui, nous allons vous parler du planning visuel et des avantages qu’il apporte dans le quotidien d’une personne avec autisme.

Pictogramme autisme : l’utilité du planning individuel

Autisme et apprentissage : le suivi quotidien

Grâce au pictogramme autisme sous la forme de planning individuel,  l’enfant ou l’adulte sait et comprend les activités qu’il va réaliser dans sa journée. À tout moment de la journée, il peut consulter son calendrier magnétique pour se rappeler du programme, se rassurer, se préparer à la prochaine activité. Ce calendrier permet alors de se préparer aux différents changements d’activités, et ainsi de réduire les perturbations telles que le stress et la peur qu’engendrent ces changements lorsqu’ils ne sont pas connus à l’avance.

Faciliter le suivi d’activité grâce au pictogramme autisme

630°EST fournit un cadre de focalisation avec le calendrier magnetique journalier (lien site internet) afin d’aider l’utilisateur à se repérer facilement dans le temps de sa journée. Nous avons choisi une couleur (violet) qui fait contraste avec les images permettant de faciliter la focalisation de l’utilisateur. En fonction de l’autonomie de l’utilisateur, il peut déplacer ce cadre seul ou bien suivre un adulte qui lui montrera. Bien évidemment, le but final étant que la personne gagne en autonomie, celle-ci devra apprendre à manier cet outil seule.
Enfin, vous pouvez placer des repères temporels sur les côtés de la frise pour définir le matin et l’après-midi.

Cela va permettre de suivre le déroulement de la journée et identifier quelle activité est à faire à un moment précis.

Du matériel pédagogique autisme pour conserver une information permanente

La permanence de l’information qu’assure le planning va rassurer l’utilisateur. Celui-ci pourra se repérer tout au long de la journée et savoir quelles activités il lui reste à faire. Si jamais il ne s’en souvient plus, il peut toujours revenir devant son planning et revoir les images.

La possibilité de mettre en place un “planning spécial”

Vous pouvez aussi faire des planning spéciaux : c’est à dire un planning pour un événement en particulier notamment les rendez-vous médicaux qui peuvent être redoutés par les enfants. Mettre en place un planning va permettre de préparer l’enfant au rendez vous et aux situations qu’il va rencontrer, par conséquent de diminuer l’anxiété et la peur de l’inconnu qui peut être présentes chez une personne avec autisme.

Autisme et apprentissage : l’utilisation du planning en établissement ou à la maison

L’utilisation reste la même en établissement ou à la maison. Si l’utilisateur n’est pas encore autonome, ce sera aux parents ou aux éducateurs de l’aider à se servir de l’outil. Dans un premier temps le planning est vide, sans image. Si c’est un planning quotidien, nous vous conseillons de compléter le planning tous les soirs, la veille, pour permettre d’anticiper. Et si le planning est hebdomadaire, nous vous conseillons de le mettre en place chaque week-end précédent la semaine. Les plannings hebdomadaires sont plus adaptés aux personnes ayant déjà une bonne autonomie et plus de repères temporels.
Lorsque vous utilisez le planning régulièrement, vous pouvez laisser les images qui reviennent quotidiennement au même moment de la journée, par exemple : le repas. Cela sera un repère temporel pour l’utilisateur.

Pictogramme autisme : le choix des images

En ce qui concerne les images, elles doivent être simples à comprendre et explicites. Vous pouvez notamment utiliser des images qui vont le rassurer ou bien faciliter l’identification. Par exemple lorsqu’il s’agit d’aller à l’école, vous n’êtes pas obligé de mettre une image du lieu mais plutôt une image de ce qu’il aime dans ce lieu (ex : le bac à sable …)
De plus, il est important de mettre l’image du retour à la maison après sa journée. Cela va le rassurer car il retrouvera son endroit préféré, son habitude.
Nous vous conseillons de prendre toujours la même image pour représenter les mêmes actions (ex : pour le repas que ce soit le midi, le matin ou le soir il faut garder la même image “manger” sinon cela pourrait perturber l’enfant et il pourrait ne pas comprendre quelle est l’action)

Le planning est aussi un outil pratique pour les enfants dont les parents sont séparés.
Pour faire comprendre à l’enfant et anticiper qui va venir le chercher et quand, vous pouvez utiliser vos photos et les intégrer au planning. Nous vous conseillons dans ce cas d’utiliser une photo et non une image car elle sera plus représentative et il vous identifiera beaucoup plus facilement.  Le planning individuel est un réel avantage dans l’organisation de la garde alternée.

Quelques astuces en plus…

  • Nous vous conseillons de retirer les activités déjà réalisées ou de les recouvrir. Cela va permettre de mieux visualiser ce qu’il reste à faire. D’autant plus qu’en laissant ces images visibles, cela pourrait être des informations superflues qui risqueraient de perturber l’utilisateur.  
  • Vous pouvez accompagner l’utilisation du planning avec un timer pour créer davantage de repère temporel notamment pour des activités (faire de l’ordinateur, regarder la télé…) Car si c’est une activité qu’apprécie l’enfant il peut avoir du mal à l’abandonner. Au contraire, si c’est une activité qu’il n‘apprécie pas forcément cela va lui permettre de voir qu’il y a une fin à cette activité “désagréable”
  • Privilégier le visuel mais ne pas oublier d’accompagner avec du verbal pour développer les connaissances de l’enfant.



Paramètres de la boîte à cookies