SAJ Les Côtes Fleuries Adapei 63 – Un nouveau défi pour l’accessibilité

Le SAJ les Côtes fleuries est un Service d’accueil de Jour qui accueille uniquement des personnes adultes présentant des troubles du spectre autistique. Les capacités cognitives des usagers étaient très hétérogènes. Cela représentait un nouveau défi pour 630°EST et l’opportunité d’observer l’impact de la signalétique sur des cibles toujours plus différentes et complexes. De ces travaux naissent une véritable capacité d’adaptabilité aux établissement et aux cibles.

3 groupes se distinguaient :

  • Les personnes ayant des troubles sensoriels dont la perception des images en tant qu’élément graphique porteur de sens n’était pas possible
  • Les personnes capables de comprendre des images représentant leur réalité quotidienne
  • Les personnes capables de comprendre des représentation symboliques.

En juillet 2016, après une année d’installation dans les nouveaux locaux du SAJ Les Côtes FLeuries rue de Blanzat à Clermont-Ferrand, l’équipe éducative composée de 5 professionnels et portée par Patrick Robillon, cherche à investir les lieux de manière durable. De plus, suite notamment aux différentes formations dont ils ont bénéficié, les membres de l’équipe éducative souhaitent intégrer davantage d’outils visuels au sein du SAJ ; l’objectif étant d’améliorer la communication, l’autonomie et de fait l’accompagnement éducatif mis en place pour les résidents accueillis. Face aux aspirations d’évolution des membres de l’équipe éducatives, 630°EST a répondu présent pour créer un système de signalétique approprié aux besoins du SAJ Les Côtes Fleuries.

Les objectifs attendus du projet de signalétique étaient : 

  • Améliorer l’organisation spatiale et temporelle du SAJ.
  • Mettre en place une communication visuelle adaptée.
  • Harmoniser les pratiques d’accompagnement des professionnels. 

Nous nous sommes donc concentré sur les deux dernières cibles d’usagers pour leur donner le maximum d’outils pour garantir une bonne prise d’autonomie dans les gestes routiniers comme le lavage de main, aller aux WC ou sur le repérage temporel grâce aux plannings. L’objectif est de permettre à terme de pouvoir dégager du temps aux professionnels pour accompagner de manière plus fine les usagers de la première cible. En somme, garantir de l’autonomie chez les usagers et optimiser les tâches des accompagnants. 

A l’issue du projet, nous avons organisé l’inauguration des installations avec d’autres professionnels du département. Tous ont pu partager et échanger sur la nécessité de telles installations pour le bien-être et la responsabilisation des usagers.

Paramètres de la boîte à cookies